Digne successeur de Jélyotte

Il y a quelques jours, l’Opéra Comique présentait (en direct sur Medici.tv) une nouvelle production de l’opéra-ballet de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (qui, en matière de style français, s’inscrit parfaitement dans le sillage de Jean-Philippe Rameau), Titon et l’Aurore (1753), dont le rôle de Titon fut conçu pour la grande star de l’époque à l’Académie royale de musique, le ténor Pierre Jélyotte. En digne successeur de Jélyotte, Reinoud Van Mechelen excelle dans ce rôle et nous montre l’impressionnante étendue de sa voix jusqu’à un contre-mi (diapason à 400 hz) dans son ariette finale au 3è acte.

Accueil enthousiaste de la presse, comme en témoigne Resmusica (20.01.21): „Pilier de la scène baroque lyrique actuelle, Reinoud Van Mechelen dans le rôle-titre masculin sait déclamer dans une diction limpide, une vaillance exaltante et une grande précision de style.“ Forumopera ajoute (21.01.21): „A l’aise aussi bien dans les traits virtuoses finaux qu’il pare d’une héroïque virilité quasi-rossinienne … que dans le déchirant et entropique air du vieillissement ou les élans amoureux du premier acte, c’est le grand triomphateur de cette soirée“. Diapason (21.01.21) renchérit: „Reinoud Van Mechelen, timbre radieux, vocalisation impeccable, phrasé olympien“. La critique de Musicologie.org (20.01.21) ne se montre pas moins superlative: „Reinoud Van Mechelen (Titon), éblouissant dans son grand hymne final héroïque à l'Amour, se révèle comme le plus vaillant des hautes-contre actuelles.“

La production de Titon et l’Aurore de l’Opéra Comique est disponible en replay jusqu’au 19 avril 2021 via le lien suivant.