Chef d'orchestre

Elisabeth Attl

News

Sur une terre de destin

Un concert en un lieu particulier un jour particulier: Sarajevo, aujourd’hui capitale et siège du gouvernement fédéral de Bosnie-Herzégovine, est depuis l’attentat de 1914 sur le prince héritier du trône une terre de destin pour l’Autriche. Donner, précisément en cet endroit, un concert consacré à l’Autriche, le jour de l’anniversaire de Mozart de surcroit, est une gageure particulière. Elisabeth Attl est à n’en pas douter une des représentantes les plus qualifiées pour accomplir à bien ce genre de mission.
Elle a choisi pour ce concert exceptionnel un programme qui ne pourrait pas être plus autrichien: d’abord une ouverture de Johann Strauß puis le concerto pour violon d’Erich Wolfgang Korngold et la valse Heidekraut de Johanna Doderer et pour conclure la symphonie „Jupiter“ de Mozart. Concert le 27 janvier 2017 à 20h au Théâtre national de Sarajevo avec l’Orchestre Philharmonique de Sarajevo et le soliste Nandor Szederkenyi.
Plus d’infos sur

Guerre et Paix

Le souvenir de la Première Guerre mondiale il y a 100 ans et celui de la fin de la Seconde Guerre mondiale il y a 70 ans est le thème central qu’on choisi un bon nombre de festivals aux quatre coins de l’Europe. Le festival irlandais de Clonmel se veut pour sa part sans frontières, au sens géographique autant que stylistique, à l’instar de son concert d’ouverture le 3 juillet 2015 qui sera placé sous la direction d’Elisabeth Attl.

Avec la participation de forces locales et du Quatuor RTÉ ConTempo, le Choeur du Festival interprétera un programme qui va de Beethoven à Britten en passant par Fauré, Chostakovitch, des chansons de John Lennon, des chants de guerre irlandais et anglais ainsi qu’une oeuvre du compositeur autrichien Wolfgang Sauseng en création mondiale. Elisabeth Attl, en quelque sorte directrice de la musique à Clonmel, y a déjà dirigé des Messes de Schubert, de Haydn et une retentissante production d’Orfeo ed Euridice de Gluck. La tradition du chant choral en Irlande fait manifestement bon ménage avec la précision musicale autrichienne!

Site du Festival de Clonmel

Ambassadrice de la musique autrichienne en Albanie

Ce n’est pas la première fois qu’Ellisabeth Attl se produit en tant qu’ambassadrice de la musique autrichienne dans un des pays de l’ex empire Ottoman. Par contre, c’est la première fois qu’elle se produit dans la capitale albanaise, Tirana. La Maestra sera à la tête de l’Orchestra Symphonique de la Radio Albanaise.Lien vers l'annonce de l’orchestre

Le concert aura lieu le 22 mai 2015 à 19h dans la salle de concert de l’Université des Arts et proposera un programme ambitieux d’oeuvres autrichiennes pour encadrer le 3è concerto pour piano de Serge Prokofiev (le soliste sera le pianiste albanais Amir Xhakovig). Il s’agira en ouverture de concert de l’oeuvre de Johanna Doderes „Une valse“, composée en 2013 et, en deuxième partie, de l’“Inachevée“ de Schubert. Lien vers le site de Johanna Doderer

Inachevée et pourtant accomplie

Dans la plupart des cas, il y a une raison pour laquelle une oeuvre n'a pas été ou n'a pas pu être terminée. Le cas de Franz Schubert est un peu différent, car qui oserait dire que sa symphonie en si mineur D759 n’est pas parfaite, qui ne comporte que deux mouvements et à laquelle on a attribué le titre "inachevée“? Combinée avec l'ouverture dans le style italien D 590 et le fragment de symphonie D 729 du même Schubert, nous voici en présence d’un programme de concert assez inhabituel, ce qui convient au goût d'Elisabeth Attl, spécialiste des raretés et arrangements insolites.

Austrian Delights au Festival KotorArt - contraste et unité

Le festival monténégrin KotorArt Festival unifie presque toutes les formes d’art dans ses nombreux événements et son programme de plus de six semaines qui cherche à intégrer particulièrement la jeunesse. Il se comprend comme representation de l’art dans toute sa diversité, tout en voulant stimuler la créativité artistique et discuter des programmes avec une thématique spécifique. Site internet du festival

Sous cet aspect, le titre du programme de concert „Austrian Delights“ pourrait être mal interprété en trivialité culinaire. Précisément ceci n’est pas l’intention de la direction du festival et de la chef d’orchestre Elisabeth Attl qui dirigera ce concert. Au contraire, l’intention est plutôt un voyage à travers l’identité originelle autrichienne et du temps de la Wiener Klassik et de la musique des 20ème et 21ème siècles.

C’est ainsi que le programme de concert le 7 août 2014 avec le concert pour violon en sol majeur de Joseph Haydn (soliste : Lydia Baich) et le Divertimento en si-bémol majeur de Wolfgang A. Mozart sera encadré par la composition “Mondsee” en version pour orchestre à cordes de Johanna Doderer et de la Sérénade pour cordes de Hans Gál. Une parenthèse réussi qui représente et contraste et unité. Dans les dernières années, la chef d’orchestre Elisabeth Attl s’est établie comme ambassadeur de programmes de concerts exigeants qui développent le repertoire autrichien joué publiquement en ce qui concerne diversité et style. La viennoise n’a pas peur de confrontations à part les programmes habituels et s’investit avec une grande passion pour les compositions contemporaines. La compositrice Johanna Doderer, petite-nièce de l’écrivain du même nom, est réputée comme l’une des représentants principaux dans divers genres de la scène de compositeurs d’aujourd’hui. Site web de la compositrice Johanna Doderer


Avec une diversité similaire, Hans Gál de Basse-Autriche a enrichi le repertoire avec son oeuvre deux generations avant Doderer. Sa sérénade pour cordes date de l’an 1937, pour ainsi dire de la veille de l’annexion d’Autriche à l’Allemagne de Hitler. L’oeuvre de Gál représente une sorte d’attachement à l’Autriche du 20ème siècle dont le destin a fortement influencé et altéré la vie du compositeur. Site web de Hans Gál

Écouter Haydn et Mozart dans ce cadre particulier, donne la sensation de contraste et aussi la reconnaissance de succession historique.


Le Monténégro connait une courte relation historique avec l’ancienne Autriche qui est pourtant contradictoire, puisque le Monténégro appartenût à l’empire Habsbourg après l’occupation de l’armée autrichienne pendant les deux derniers ans de la première guerre mondiale. Aujourd’hui, le Monténégro entretient la diversité culturelle de l’Europe d’une manière assez cosmopolite et avec un grand dévouement, conformément à son désir d’adhérer à l’Union Européenne. La ville pittoresque de Kotor est l’un des patrimoines culturels mondiaux de l’UNESCO.

Le retour des Amazones

La récente production scénique de l'opéra "Talestri - Regina delle Amazzoni" de Maria Antonia Walpurgis fut considérée par la critique et par le public comme une véritable découverte. Il n'en fallait pas moins au Kosmostheater de Vienne pour décider de remettre l'oeuvre à l'affiche cette saison. Représentation les 11, 12, 15, 16, 18 et 20 octobre 2013.