Chanteur/euse Soprano

Cornelia Götz

News

Enlèvement, kidnapping, captivité

En choisissant de représenter la cruauté à l’aune du terrorisme d’aujourd’hui dans sa mise en scène de L’enlèvement au Sérail, Martin Kusej provoqua un certain malaise dans l’assistance à Aix-en-Provence en 2015. Ce que le monde a vécu depuis donne cependant raison à Kusej quand il affirme que la réconciliation proposée par le sage et éclairé Pacha Selim n’est désormais plus possible. Cette vision radicale du Singspiel de Mozart est reprise au Teatro Comunale de Bologne à partir du 20 janvier 2017 avec Cornelia Götz en Constanze, un de ses rôles favoris.

Cornelia Götz à incarné Konstanze dans un certain nombre de grandes maisons en Allemagne ainsi qu’à Vienne, Montpellier, Tours et Aix-en-Provence. La série de représentations à Bologne est placée sous la direction musicale du violoniste et chef israëlien Nicolaj Znaider.

Mozart appartient à tout le monde!

Cornelia Götz est à nouveau ambassadrice de Mozart et pose pour un temps ses valises dans la belle ville de Tours où elle incarne Konstanze dans L’enlèvement au Sérail. Représentations les 26, 28 février et 1er mars 2016. Elle a déjà fait sensation dans ce rôle exigeant (qui comporte 3 airs ô combien délicats) sur de nombreuses scènes allemandes et autrichiennes, mais aussi en France: en 2007 au Festival d’Aix-en-Provence et en 2013 à l’Opéra de Montpellier.

Outre des partenaires français, elle aura à ses côtés un ténor hongrois, une basse allemande, un metteur en scène suisse et un chef d’orchestre autrichien. Mozart appartient à tout le monde!

Au sommet des coloratures

Quand on parle du coeur de répertoire d’une soprano colorature, on pense d’abord à la Reine de la Nuit, Konstanze, Olympia, Zerbinetta mais aussi à Fiakermilli dans Arabella. C’est précisément ce dernier rôle qui manquait encore au répertoire de Cornelia Götz, qui détient à ce jour l’incroyable record de plus de 800 représentations dans le rôle de la Reine de la Nuit. Les débuts de Cornelia Götz, originaire de la région de Stuttgart, dans cette production tant attendue d’Arabella à l’Opéra de Nuremberg, n’en sont que plus réjouissants. La direction musicale sera confiée au Generalmusikdirektor maison, Marcus Bosch. Mise en scène: Andreas Baesler, rôle titre: Ekaterina Godovanets. Première le 1er février, représentations jusqu’au 7 mai 2014. 

Fiakermilli est un personnage historique qui remonte à la Monarchie viennoise du XIXè siècle. Ses trilles et ses cascades vocales faisaient sensation à toutes sortes d’occasions. Inspiré par cette personnalité, Richard Strauss a créé ce bijou de virtuosité destiné à une chanteuse à la virtuosité exceptionnelle – à l’instar de Cornelia Götz.